Quelles sont les compétences indispensables pour un avocat ?

La portée et la responsabilité des postes juridiques varient considérablement, mais certaines compétences d’un avocat sont requises pour la plupart d’entre elles. Il va sans dire que vous aurez besoin de l’endurance physique et de l’énergie nécessaire pour passer de longues journées, mais certains attributs émotionnels ne peuvent pas non plus être négligés. Personne ne veut d’un avocat pour qui ce n’est qu’un autre numéro de dossier. Une capacité d’empathie peut aller très loin. Et même si cela peut être payant d’être pessimiste – vous êtes toujours prêt pour le pire des cas avec une solution déjà préparée dans votre esprit – vous ne voulez pas que cela soit visible pour vos clients.  Au-delà de l’endurance et de la compassion, plusieurs bords intellectuels entrent également en jeu.

Une bonne communication orale comme écrite

La langue est l’un des outils les plus fondamentaux d’un professionnel du droit. Vous devez être en mesure de transmettre des informations en termes clairs, concis et logiques. Vous devez être en mesure de communiquer de manière convaincante et de défendre une position ou une cause. Vous devrez également maîtriser la terminologie juridique, et n’oubliez pas qu’une bonne communication signifie aussi bien écouter. De la simple correspondance à la rédaction de documents juridiques complexes, la rédaction fait partie intégrante de presque tous les postes. Les professionnels doivent maîtriser les aspects stylistiques et mécaniques de l’écriture, ainsi que les fondamentaux de la grammaire anglaise. Apprenez à rédiger une prose organisée, concise et persuasive. Vous aurez besoin de cette compétence pour rédiger des documents efficaces tels que des motions, des mémoires, des mémorandums, des résolutions et des accords.

Un raisonnement analytique et logique

Les professionnels doivent examiner et assimiler de grands volumes d’informations complexes et être en mesure de le faire de manière efficace et efficiente. Les compétences en raisonnement analytique et logique incluent l’examen de documents écrits complexes, le dessin d’inférences et l’établissement de liens entre les autorités judiciaires. Vous devrez développer des capacités d’organisation et de résolution de problèmes. Cela inclut la possibilité de trier, de classer et de gérer de grands volumes d’expositions, de documents, de fichiers, de preuves, de données et d’autres informations, ainsi que structurer et évaluer des arguments. Une capacité à utiliser le raisonnement inductif et déductif pour tirer des inférences et tirer des conclusions ne peut pas être surestimée.

Une connaissance du droit matériel et de la procédure judiciaire

Tous les professionnels du droit, même ceux qui se trouvent au bas de la chaîne alimentaire, devraient avoir une connaissance de base du droit matériel et de la procédure judiciaire. Même les secrétaires et autres personnels de soutien doivent avoir au moins une connaissance générale des systèmes judiciaires locaux, étatiques et fédéraux et des délais de dépôt pertinents. Ils doivent comprendre les principes fondamentaux du droit dans le domaine de pratique dans lequel ils travaillent.

Trouver un avocat spécialise en permis de conduire à Paris
Avocat : exercer dans un cabinet ou comme indépendant ?