Avocat : exercer dans un cabinet ou comme indépendant ?

Les règles différencient les hommes des animaux, appliquer ce genre de concept est très important afin d’avoir une communauté prospère et calme pour tout le monde. Il arrive cependant qu’il soit indispensable de se défendre face à une accusation, ou encore pour dénoncer le mauvais comportement de quelqu’un de malveillant. Pour ce faire, recourir au service d’un avocat est nécessaire. Deux types d’avocats peuvent être engagés en ce moment : ceux qui sont indépendants et ceux travaillant pour un cabinet. Il importe de savoir les différences entre avocat indépendant et avocat de cabinet.

Les clients

Choisir entre cabinet d’avocat ou indépendant peut être difficile, surtout pour une personne qui n’a jamais eu recours à ce genre de service. Une des différences principales entre eux réside dans le type de client avec qui ils traitent la plupart du temps. Tout d’abord, il faut savoir qu’un avocat exerçant dans un cabinet est libre de choisir ses clients. Il n’y a pas de restriction à cet effet. Cependant, en ce qui concerne l’avocat indépendant, il peut choisir de devenir salarié dans une société par exemple. Dans ce cas de figure, ce dernier n’a pas le droit de développer sa clientèle. La raison est qu’il est considéré comme employé à plein temps pour l’entreprise pour laquelle il travaille. Dans cet ordre, tout le temps de travail dont il dispose doit uniquement être dépensé pour son seul et unique employeur.

Les obligations

Aussi, il faut savoir que diverses obligations sont à respecter que ce soit pour un avocat indépendant ou encore pour avocat travaillant en cabinet. La différence entre ces deux types d’avocats réside dans le fait que les avocats appartenant à un cabinet doivent par exemple avoir une immatriculation auprès de l’URSAFF. Cependant, les avocats indépendants doivent quant à eux être affiliés à la sécurité sociale pour être en règle. Dans le même ordre, un cabinet d’avocat doit obligatoirement s’offrir les services d’un expert-comptable pour bon nombre de raison. En effet, s’occuper de ce genre de chose prendrait énormément temps au cabinet. Par ailleurs, bon nombre d’inspections sont organisées pour régulariser les activités des avocats.

Au niveau de la rémunération

Un autre point de différence est la rémunération. Un avocat membre d’un cabinet reçoit chaque mois ce qui s’appelle des rétrocessions d’honoraires. La raison est simple, tous les avocats membres du cabinet en question sont considérés comme collaborateurs à responsabilité égale, contrairement à un statut de salarié. Un avocat indépendant par contre peut devenir salarié fixe et toucher chaque mois une rémunération constante auprès de l’entreprise pour qui il a choisi de travailler. Le plus important pour un client est cependant de savoir quels sont ses propres besoins en matière d’avocats, avant d’en choisir un.

Trouver son avocat franchisé à Paris
Protection des droits des salariés : comment fonctionne le comité social et économique ?