Dans quels cas faut-il contacter un avocat après un accident de la route ?

accident de la route

Un accident de la route est vite arrivé et il faut être préparé à réagir dans l’urgence, sans commettre d’impairs. Les victimes de la route verront alors leurs chances d’être indemnisées efficacement, notamment si elles s’entourent d’un bon avocat. Mais une question se pose : quand faut-il le contacter et quel est son rôle à jouer dans cette situation ?

Dans le cadre de préjudices corporels liés à l’accident de la route

Un accident de la route a eu lieu et la voiture est la seule victime dans l’histoire ? Il ne s’agit que de dégâts matériels et l’avocat n’a pas à intervenir. Une fois les preuves relevées, il faudra alors établir un constat et s’arranger avec l’autre partie à l’amiable. En revanche, si le conducteur ou le passager a subi des préjudices corporels, il est conseillé de faire appel à un professionnel du droit pour obtenir une indemnisation. Un avocat spécialisé en réparation du préjudice corporel lié à un accident de la route accompagne son client tout au long des démarches. De la constitution du dossier à la négociation avec l’assurance, en passant par la représentation des intérêts du client lors d’un procès, l’avocat est d’une aide précieuse.

Le dépôt de plainte qui entraîne une procédure pénale

Il est conseillé de contacter un avocat après un accident de la route quand la victime souhaite porter plainte. Un arrangement à l’amiable n’est pas possible et la victime estime que le conducteur responsable de l’accident a commis une infraction sévère. Dans ce cas, la procédure envisagée est le dépôt de plainte et cela entraîne la mise en route d’une procédure pénale. Le motif de la plainte peut être « blessure involontaire » ou encore « mise en danger délibérée de la vie d’autrui ». Celle-ci sera déposée directement après les faits auprès de l’administration compétente. Une fois la plainte enregistrée et prise en compte, la victime peut se constituer partie civile ou enclencher une procédure auprès du tribunal correctionnel. S’entourer d’un avocat dans ces moments-là est utile pour comprendre tout ce qui se passe et avancer sereinement dans cette épreuve.

Le choix de l’avocat pour la défense des victimes

Comment choisir l’avocat qui représentera la victime de l’accident de la route ? Il est bon de rappeler qu’un assuré peut bénéficier d’une protection juridique si celle-ci fait partie de son contrat d’assurance. Dans ce cas, la compagnie d’assurance assigne d’office un avocat partenaire chargé de gérer le dossier. Attention cependant, il s’avère que ce n’est pas forcément la meilleure option si la victime espère toucher des indemnités justes et conséquentes. Des intérêts financiers sont en jeu et l’avocat expert mandaté par l’assureur travaille avant tout pour lui… Ainsi, il vaut mieux que la victime sélectionne elle-même le professionnel qui la représentera, si possible spécialisé dans les réparations des dommages corporels liés aux accidents de la route. L’avocat pourra négocier des indemnisations davantage intéressantes par rapport à l’assureur.

La nécessité de solliciter un avocat en tant qu’accidenté de la route

La victime d’un accident de la route est en général assez choquée par ce qu’elle vient de vivre. L’événement est d’autant plus fort lorsqu’elle n’en sort pas indemne physiquement. Il est donc bon de solliciter les services d’un avocat pour être soutenu, épaulé et tenu au courant de l’avancée de l’enquête. L’avocat récupère le procès-verbal établi par l’officier de police ou le gendarme qui a constaté les dégâts et peut ensuite aider la victime à le contester si besoin. La victime décide d’entamer une procédure pénale ? L’avocat la représente alors officiellement devant le juge et demande une indemnisation juste en guide de compensation. Ce professionnel aura suivi le dossier depuis le début et saura défendre les intérêts de son client.

L’évaluation fidèle des préjudices subis par la victime

Au-delà des preuves récoltées sur place par la gendarmerie ou la police au moment de la constatation, l’avocat fait le point également. Par ailleurs, peu importe le fait que la victime ait besoin ou non de contacter un avocat. Il est toujours conseillé de prendre le maximum de photos et de recueillir le témoignage d’éventuels témoins lorsque l’on se trouve sur le lieu de l’accident. Ces éléments serviront par la suite à ce professionnel pour évaluer les préjudices en fonction de la situation. Il pourra déterminer un préjudice moral, physique voire matériel et demandera en conséquence un montant indemnitaire adapté. L’assureur fera aussi une proposition d’indemnisation des victimes et l’avocat sera en mesure d’accepter ou de négocier la somme.

Choisir un cabinet d’avocat à Liège
Pourquoi se faire assister par un avocat expert en immobilier construction ?