Trouver un cabinet d’avocats à Miramas

avocats

Qu’est-ce qui fait un bon avocat ? La réponse à cette question comprend beaucoup d’éléments dont la compétence, le niveau de disponibilité, les honoraires et le degré d’implication. Ces qualités ne pouvant être repérées qu’après avoir collaboré avec le professionnel concerné, il est tout à fait pertinent de s’interroger sur la manière de reconnaître un bon représenter légal à qui vous pouvez confier votre affaire juridique. Dans cet article, nous allons nous intéresser aux critères à retenir pour faire le bon choix.

Domaine de spécialisation et géolocalisation

Parlons diplômes : un avocat a suivi un parcours universitaire de 4 ans, ce qui équivaut à une maîtrise en droit. Avec le nouveau système LMD, il s’agit d’un master 1. Cependant, les professionnels qui bénéficient des compétences nécessaires pour traiter votre dossier finissent par se spécialiser dans un domaine donné. Autrement dit, vous n’allez pas demander à un spécialiste des affaires familiales de vous représenter juridiquement pour résoudre un contentieux criminel. Rappelons qu’on distingue 15 domaines de spécialisation dont le titre ne peut être décroché qu’après le passage d’un examen professionnel. Néanmoins, très peu d’experts choisissent cette voie et optent plutôt pour le secteur qu’ils préfèrent.

Si vous décidez de faire une recherche sur la toile, il est vivement conseillé d’indiquer un domaine donné et de préciser votre localisation. Il va sans dire que la proximité géographique est un atout indéniable. Quelle que soit l’ampleur de votre affaire juridique, rencontrer votre représentant légal quand vous le souhaitez vous permettra de tisser des rapports étroits et fort bénéfiques pour résoudre le contentieux. Autrement, les frais vont augmenter considérablement incluant tout ce que vous aurez à dépenser pour vos déplacements. Par ailleurs, dans le cadre d’un problème financier, la proximité importe peu. Mieux vaut alors tenir compte de critères plus déterminants tels que les compétences et le domaine de spécialisation.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.ekite-avocats.com.

La disponibilité

Tout d’abord, le degré de disponibilité qu’un client attend de son représentant légal varie en fonction de la nature de l’affaire juridique et des exigences personnelles de tout un chacun. Cela signifie qu’alors qu’une personne souhaite rencontrer ce professionnel plusieurs fois par semaine, d’autres n’éprouvent pas le même besoin et se contentent de rassembler leurs requêtes en les transmettant à cet expert au même moment. D’un autre côté, les avocats ne sont pas tous prêts à recevoir leurs clients quand bon leur semble pour des raisons de disponibilité ou par choix professionnel. Voilà pourquoi avant de vous décider, vous devez définir vos attentes. De cette manière, vous serez conscient de la qualité de service que vous souhaitez obtenir.

Faites-vous partie de cette catégorie de clientèle qui appelle pour toute interrogation qui leur traverse l’esprit ? Êtes-vous plutôt le type de personne qui privilégie la voie électronique pour communiquer ? Une fois que vous aurez compris à quel profil vous correspondez au mieux, vous saurez vers quel professionnel vous diriger. La question de la disponibilité pose un problème essentiel : celui du niveau d’interaction entre les deux parties. Notez que, dans les affaires qui touchent au domaine personnel comme le divorce par exemple, il est important de faire appel à un représentant légal prêt à vous écouter et à vous recevoir aussi souvent que nécessaire.

Aide juridictionnelle : à qui profite-t-elle ?

Vous avez surement entendu parler de ces personnes qui ont droit à une aide juridictionnelle. Vous vous demandez alors si vous en faites partie. Notez qu’il s’agit d’un système permettant à l’Etat de couvrir les frais de votre représentant légal. Ces honoraires sont entièrement pris en charge à condition que votre profil soit éligible à ce dispositif. Autrement dit, si vous remplissez les critères requis, vous avez tout à gagner à opter pour cette solution qui a permis de résoudre de nombreuses affaires juridiques où la personne concernée ne dispose pas des ressources financières nécessaires.

Cependant, vous n’avez pas la possibilité de demander à n’importe quel professionnel de se soumettre au système d’aide juridictionnelle. C’est à lui, et à lui seul, de décider d’accepter ou de refuser ce mode de fonctionnement. Il est important de savoir que les barèmes d’indemnisation sont nettement plus bas que les honoraires fixés par les avocats eux-mêmes. Lors d’une recherche sur Internet, il est important de vous assurer que le cabinet en question travaille sous le régime d’aide juridictionnelle.

Changer de représentant légal : est-ce possible ?

Vous avez confié votre dossier juridique à un avocat à Miramas et vous vous demandez, pour une raison ou pour une autre, s’il vous est possible de changer de professionnel. Notez que, du point de vue légal, rien ne vous empêche de le faire. Cependant, pour des raisons évidentes de courtoisie, vous ne pouvez pas renoncer à votre représentant légal sans l’avoir prévenu. Dans ce cas, pour éviter tout geste déplacé, il est recommandé de le tenir au courant et de lui expliquer les raisons de votre départ. Assurez-vous d’avoir payé les frais qu’il vous doit et dirigez-vous vers le professionnel qui vous semble mieux convenir à vos besoins.

A savoir : Des affaires juridiques spécifiques nécessitent une transmission directe du dossier d’un avocat à un autre.

Les procédures du divorce par consentement mutuel sans juge
Faire appel aux services d’un avocat spécialisé en transactions agricoles