Comment choisir son avocat ?

Recherche d’un avocat

Vous êtes à la recherche d’un avocat mais vous ne savez par où commencer ? Dans cet article, nous vous montrons comment sélectionner un avocat de manière efficace. Découvrez quels sont les principaux critères dont il faut tenir compte pour choisir votre avocat avec succès.

Définissez vos besoins

Pour bien choisir un avocat, il faut savoir quels sont les besoins pour lesquels on requiert son expertise. Certes, cela n’est pas évident, mais c’est important pour le demandeur de savoir quels sont ses besoins réels. Par exemple, un client qui recherche un juriste pour un problème immobilier n’aura pas les mêmes attentes que celui qui en a besoin pour un divorce.

Aujourd’hui, les juristes sont de plus en spécialisés, conséquence ils réduisent leur champ d’action en matière de droit. De plus, le défenseur que vous choisirez fixera ses honoraires en fonction de votre problème et de la charge de travail à fournir pour le résoudre. Bien évidemment, il les justifiera en se basant sur des critères tels que la complexité du dossier, la notoriété de son cabinet, le temps d’exécution ou l’urgence de la procédure. De votre côté, vous devrez faire une petite enquête au préalable, pour avoir une idée des tarifs en vigueur. L’objectif est d’avoir le maximum d’informations pour éviter de se faire mener en bateau. En effet, les offres anormalement basses ou trop onéreuses doivent susciter votre méfiance. Dans la plupart des cas, s’offrir les services d’un avocat à moindre coût s’avère non productif. Certains proposent des tarifs mirobolants par ce qu’ils manquent de documentation juridique, d’autres parce qu’ils sont sous traités par des étudiants ou parce qu’ils sont tout simplement incompétents.

Généraliste ou spécialiste ?

On distingue deux principales catégories d’avocats, les généralistes et les spécialistes. Pratiquant indifféremment toute matière juridique, les avocats généralistes s’occupent généralement de tous types de dossiers. Le plus souvent, ils gèrent des cas classiques qu’ils traitent en fonction des spécificités de chacun et des besoins du client. Toutefois, ils ont chacun un domaine de prédilection. De plus, avec le temps, la plupart d’entre eux finissent par se spécialiser. L’avantage avec ce type d’avocats est qu’ils sont généralement plus flexibles. Malheureusement, ils s’avèrent souvent dispersés. Si vous souhaitez vous offrir les services de ce type de défenseur, fiez-vous à sa notoriété. Recueillez les témoignages des anciens clients et tenez compte du bouche à oreille, pour en savoir plus sur la qualité de ses prestations.
Contrairement aux généralistes, les avocats spécialisés s’occupent exclusivement d’un type de dossiers bien précis. Par ailleurs, ils doivent passer un examen supplémentaire, afin que leurs compétences soient reconnues dans les disciplines qu’ils choisissent. Ils sont consultés pour des problèmes épineux qui nécessitent des connaissances et des compétences pointues dans un domaine bien précis du droit. Le problème avec ce type d’avocats se pose au niveau de leur rémunération. Ils sont généralement plus exigeants et plus onéreux que les généralistes.

Diversifiez les sources d’informations

Aujourd’hui, internet est le moyen le plus utilisé en matière de recherche d’informations. Non seulement il est facile d’accès, mais aussi, les propositions y sont multiples. Le problème avec cette source est qu’il faut savoir s’en servir pour en exploiter tout le potentiel. Nous vous conseillons de privilégier les sites spécialisés dans l’évaluation des avocats. Ils classent les cabinets ou les avocats freelance en fonction des avis et des notes de leurs anciens clients.
A défaut d’internet, faites du bouche à oreille. Canal de communication le plus ancien du monde, le bouche à oreille est l’un des moyens les plus efficaces pour sélectionner un avocat. En effet, lorsqu’un avocat est compétent, il se fait recommander et ce, sans avoir besoin d’influencer cette publicité, elle est gratuite. Toutefois, ne vous fiez jamais à une seule source d’information. Croisez toutes les données qui vous parviennent (avis, recommandations, publicités…), pour augmenter vos chances d’effectuer le bon choix.
Et si votre entourage ne vous recommande pas un avocat, vous avez toujours la possibilité d’en trouver un dans un service habileté. En effet, l’Etat met à votre disposition des listes de professionnels du droits à consulter auprès du Barreau le plus proche de votre domicile, dans un tribunal d’instance ou éventuellement dans la mairie de votre commune.

Essayez d’en apprendre plus sur la déontologie

Avant de prendre contact avec un avocat, informez-vous au maximum sur les principes déontologiques qui définissent cette profession. Documentez-vous sur les règles qui encadrent le travail de votre futur prestataire, pour savoir quels seront ses droits et limites tout au long de votre collaboration.
En effet, l’avocat est tenu de respecter les règles déontologiques en relation avec son métier et ce, quelle que soit sa notoriété. Nous vous conseillons de vous rendre sur le site de l’Ordre des avocats dont dépend votre défenseur. Vous y trouverez tous les textes auxquels il est soumis, notamment celui qui présente le règlement intérieur national du CNB.

Protection des droits des salariés : comment fonctionne le comité social et économique ?
Paris : un cabinet d’avocat à votre écoute